Toutes les Informations

LA CNRPL DANS L'ACTION AVEC LA CFR

La CNRPL dans l’action…              

Dans les différentes organisations extérieures représentatives des retraités la CNRPL est présente principalement  au sein de la la Confédération Française des Retraités « LA CFR » ,

Au sein de la CFR nous comptons 3 représentants :

  • Christian COEURE, membre du bureau
  • Docteur Pierre LEVY, membre de la commission Santé et Didier DESSANE suppléant
  • Georges BELAT membre de la commission retraite et Jacques BIGOT suppléant 

Le tableau de la CFR ci-dessous vous donne une connaissance exhaustive de ses travaux.

LES TRAVAUX DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DES COMMISSIONS de la CFR

                                                         DESCRIPTIF DES TRAVAUX

                                      Conseil d’administration du 28 mars 2018

 

Le Conseil a procédé à l’élection de son Bureau :

 

- Président : Pierre Erbs – Président d’honneur : François Bellanger

- Trésorier : Paul Dubost – Trésorier Adjoint : Bernard Nicolas

- Secrétaire général : Michel Riquier – Secrétaire général adjoint : Jean Catherine

- Vice-présidents : Roger Barrot - Charles Berder - Jean-Claude Breugnon - Gérard Vilain – Félix     Vézier  

- Membres : Christian Bourreau - Christian Coeuré - Sylvain Denis (personne qualifiée) - Yves Humez - Gérard Perrier – Jean Cordoba

 

 

 

 

 

 

COMMISSIONS :

 

Autonomie

 

La remise à jour sur les positions prises par la CFR a été finalisée ; elle sera suivie de celle de la fiche simplifiée destinée aux délégués régionaux. Les positions s’articulent autour de trois axes : une politique globale pour l’autonomie, une prestation universelle de compensation de la perte d’autonomie, des mesures d’application immédiate.

 

Délégués CFR (OSS)

 

L’opération engagée pour les élections législatives 2017 a concerné 224 députés qui se représentaient et 414 nouveaux candidats ; 70 réponses ont été reçues. Les réunions des Délégués régionaux (19 participants) ont traité de l’organisation, des objectifs et de la synthèse des actions. Les dossiers majeurs de l’augmentation de la CSG, de la retraite universelle et de la représentativité de la CFR ont fait l’objet d’échanges avec le Président de la CFR et d’une nouvelle action spécifique auprès des parlementaires fin 2017.

 

Europe

 

Au sein de la Coordination AGE France, la CFR et ses composantes sont fortement représentées : 3 des quatre membres titulaires et suppléants de la représentation française au sein de « AGE Platform » en sont issus. Ses travaux portent essentiellement sur deux domaines : le « Groupe de travail ONU » sur la perspective d’une convention internationale sur les droits humains appliquée aux personnes âgées et sa participation à l’élaboration du « PNR - Plan National de Réforme » qui sert de cadrage aux politiques économiques et fiscales des Etats de l’Union Européenne.

 

Mobilité - SNCF

 

La CFR a rejoint le Conseil Consultatif de la direction de l’accessibilité SNCF où, jusqu’à présent, seules les associations de handicapés et personnes à mobilité réduite étaient représentées. Or il est essentiel de traiter le sujet du handicap et des personnes âgées en commun. Les commissions techniques de travail ont traité de projets spécifiques tels que : la recherche et l’innovation, l’accessibilité numérique, la sécurité, l’information, le matériel et le confort.

 

Retraites

 

Les travaux ont principalement porté sur les réflexions et propositions d’actions sur les dossiers majeurs que sont : le régime universel de retraite, la hausse de la CSG et l’accord Agirc-Arrco sur la fusion de ces deux régimes au 1er janvier 2019. L’image des retraités véhiculée défavorablement dans la sphère médiatique et les milieux politiques avec les conséquences fiscales qui pourraient en résulter (ex. : suppression de l’abattement de 10 %) ont fait l’objet d’une attention particulière ; une note sur les différents apports des retraités à la Société est en préparation pour répondre à certaines affirmations infondées.

 

Santé

 

L’actualité des questions de santé dans une année élective, les thèmes des « RàC – Reste à Charge » et de la complémentaire santé des retraités ont constitué l’essentiel des travaux de la Commission. L’initiative prise sur l’organisation d’un colloque pour le quatrième trimestre 2018 sur ces enjeux devrait être source de propositions pertinentes et contribuer ainsi à améliorer la notoriété de la CFR et sa reconnaissance par les pouvoirs publics.

 

 Le défenseur des droits a demandé à auditionner les responsables de la CNRPL. voir la lettre qui lui a été adressée dans la rubrique informations.

Nous lui avons exposé  tous les arguments qui plaident en faveur des retraités dont les droits, à vivre décemment et sans harcèlement fiscal, sont bafoués d’année en année.

2018 en est le pire exemple avec l’augmentation de la CSG, sans compensation et la désindexation des retraites après avoir subi la suppression de la demi part fiscale pour les conjoints survivants.

Il est grand temps de dénoncer cette pratique qui est de se servir des retraités comme variable d’ajustement du budget de l’état.

Le chantier de la protection sociale est ouvert en continu et la prise en charge de la dépendance est une arlésienne qu’il est grand temps de résoudre.

Nous n’avons pas de répit possible tant que nous n’aurons pas obtenu du gouvernement la reconnaissance et le respect que la nation doit aux retraités et personnes âgées.

Christian COEURE

Président-adjoint

RENCONTRE AVEC M.LE DÉFENSEUR DES DROITS

A M. LE DÉFENSEUR DES DROITS 

Vous avez souhaité auditionner les représentants de la CONFÉDÉRATION NATIONALE DES RETRAITÉS DES PROFESSIONS LIBÉRALES. Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à notre confédération et ses adhérents.

Présentation

CNRPL: Confédération Nationale des Retraités des Professions Libérales

QUI SOMMES NOUS ?

Une confédération formée par les associations de retraités des professions libérales et toutes personnes signataires des statuts actualisés en  2010, conformes à la loi du 1er juillet 1901.

QUE FAISONS NOUS ?

Nous défendons les intérêts moraux, sociaux, matériels et financiers des retraités des professions libérales affiliées.

Nous informons nos adhérents par des réunions, publications et conférences.

Nous établissons, la liaison avec les Associations homologues des actifs des mêmes professions ( les Ordres, les Syndicats, et autres structures professionnelles représentatives.)

Nos demandes entrent dans le cadre des discriminations relatives à la rémunération, aux avantages sociaux et à l’accès à la protection sociale des nos adhérents représentants la quasi-totalité des retraités relevant des professions libérales.

Nous rappelons ici que la RETRAITE est le statut final d’une vie professionnelle.

Alors que la logique voudrait que ce nouveau statut apporte un repos calme, douceur de vivre et sérénité financière qui sont les conditions essentielles avec la santé pour vivre heureux, c’est au contraire un flot de complications qui déferle sur les retraités.

Un inventaire, à la Prévert n’est pas nécessaire pour démontrer le mal être d’une majorité de retraités victime de prélèvements sociaux et impôts de toute nature amputant d’autant leur pouvoir d’achat.

La CFR (Confédération Française des Retraités) dont la CNRPL est un membre actif a adressé ces derniers mois de nombreuses lettres et documents détaillés sur la situation des retraités à M. le Président de la République et à M. le Premier Ministre sans jamais obtenir de réponse sur les questions posées.

La CNRPL demande au Défenseur des Droits de soumettre au gouvernement le droit des retraités à vivre heureux et pour ce faire de bénéficier des mêmes droits que les actifs. Dans cet esprit l’alignement sur toutes les lignes au titre de l’égalité des citoyens au regard des lois.

A titre d’exemple, sans vouloir être exhaustif :

- La lourde charge de la complémentaire santé comportant des cotisations élevées fixées en fonction de l’âge des assurés et non déductible des revenus et une discrimination flagrante au regard des actifs.

- La demi part fiscale retirée aux veuves .

- La hausse de la CSG ,sans compensation, est une autre discrimination, les actifs bénéficiant d’une suppression de la cotisation maladie et bientôt de la cotisation chômage.

- La désindexation des pensions de retraite est une atteinte aux droits acquis par les retraités tout au long de leur carrière professionnelle et une nouvelle discrimination

( Peut-on imaginer que l’on applique une réduction de salaire à un actif ?)

Le volet de la protection sociale est ouvert : ce chapitre est évoqué ici bien que ne relevant pas de la compétence du Défenseur des Droits.

Nous voulons souligner une nouvelle fois qu’aucune avancée n’existe dans ce domaine. Ce sujet brulant est évoqué sans cesse mais les conséquences morales et financières de la dépendance restent sans solution, ni pour les malades et encore moins pour les aidants.

Voici, Monsieur le Défenseur des droits, notre contribution et supplique pour les retraités pour lesquels nous avons mission de défendre les droits.

Guy ROBERT                                                                                              Christian CŒURÉ

Président                                                                                                       Président-adjoint