L’ humanisme en héritage

Il y a des successions plus ou moins faciles…

Succéder au Président Guy Robert me parait à la fois facile au regard de la structure solide et pleine de vie dont il me confie les rennes, mais aussi plus difficile du fait de la personnalité, la générosité, et surtout cette grandeur d'âme que j'appelle HUMANISME dont il est imprégné.

Par bonheur notre Président, que le nouveau conseil d'administration vient d'élever au rang de Président d’ Honneur, ne nous abandonne pas. Je suis très heureux de pouvoir compter encore sur son aide et concours très précieux .

En reprenant Le flambeau je suis très conscient de la tâche à accomplir. Depuis de nombreuses années, j’ai beaucoup écouté et appris ce que notre confédération représente aux yeux de ses adhérents et pris conscience des attentes légitimes qui en découlent.

Nous sommes dans une période compliquée où la société connaît ses plus grandes incertitudes sur son lendemain. La CNRPL se doit d’être la digne représentante des professionnels libéraux retraités et leurs ayants droits. Nous nous devons de remettre « l’humain » à la place qu’il n’aurait jamais dû perdre. La place des retraités dans la société n’est toujours pas reconnue . Ce sujet des plus importants fera l’objet d’un dossier spécial argumenté.

Nous nous devons de présenter aux pouvoirs publics pour ne pas dire « politique » nos propositions objectives permettant de justifier nos nombreuses et légitimes revendications .

C’est pourquoi notre Confédération a participé à la réunion-concertation organisée par le défenseur des droits où nous avons mis l’accent sur le respect des personnes, de leurs conditions de vie, de leur dignité, voire d’existence pour certains. Le dossier complet que nous avons remis en cette occasion mérite une réponse que nous n’avons pas encore reçue, nous ne manquerons pas de le rappeler lors de la prochaine rencontre.

D’années en années notre pouvoir d’achat s’est dégradé par des mesures fiscales et sociales totalement inadaptées. Nous ne cessons de répéter que tout cela est inacceptable et qu’il arrive un moment où la colère légitime prend le pas sur la concertation si celle-ci ne reste qu’un artifice qui masque la vérité, celle qui n’est aujourd’hui qu’une manipulation des retraités qui servent de variable d’ajustement au budget de la protection sociale , au titre de la solidarité nationale. Pour ma part je ne sais pas expliquer à un pensionnaire d’un EPHAD pourquoi sa pension ne lui permet pas de faire face au coût de son hébergement et que d’année en année cet écart se creuse inexorablement.

Je reviendrai en détail sur tous ces points. La CNRPL sera présente sur tous les fronts pour défendre les intérêts fondamentaux de tous les allocataires Professionnels libéraux.

Cette année 2019 marquera l’histoire de notre société. Nous nous devons d’en être les acteurs actifs et solidaires

C’est avec le concours de tout notre Conseil d’Administration et votre soutien que nous réussirons.

Christian CŒURÉ               

Président