La présidence de la CNRPL sera mon ultime responsabilité nationale au terme de 55 ans de représentation syndicale.

Mes fonctions, notamment à l’UNAPL et au CESE, m’ont permis constater combien les expériences humaines étaient diverses. Saisir un dessein commun au milieu de tant d’options parfois contradictoires est la mission difficile du responsable syndical qui doit contribuer à déterminer une politique professionnelle, en convaincre ses mandants, puis conduire des actions face à des gouvernances politiques et sociales mouvantes.

Je quitte mes fonctions au moment où les phénomènes évolutifs induits avec tant de rapidité par le numérique et l’intelligence artificielle troublent les codes et standards traditionnels et rendent instables les contingences sociales .

Nous avons connu une période où l’on pouvait déterminer le sens de nos actions humanistes

Désormais, les essors scientifiques et techniques conduisent à de nouveaux savoirs, mais ils ont des limites : ils sont incapables de conférer des impératifs moraux.

La notion du Prochain n’émane pas des recherches scientifiques mais de la prise en compte de la condition humaine par des responsables conscients d’appartenir à des organismes représentatifs, corps intermédiaires indispensables aux débats démocratiques.

Les professions libérales parce qu’elles sont au service des besoins essentiels des hommes ont plus que d’autres la mission de veiller au respect de l’être humain.

Ce serait trop cher payer si les formidables évolutions consécutives à l’Intelligence artificielle nous faisaient perdre notre âme en interposant des écrans dans les relations humaines surtout à celles qui ont trait à la santé à la défense, aux conseils et à la protection des biens ,

Les retraités, par leurs expériences, sont en position de vigies pour rappeler que, quels que soient les modes d’exercices qui adviendront, c'est par l’observance du respect de la personne humaine à proximité de la population que le concept d’exercice libéral pourra perdurer. Sinon il entrera dans le maquis de la «marchandisation » des services à la personne.

En attendant la réforme des systèmes de retraite, ne nous laissons pas dépouiller, et appliquons d’abord à nos ressortissants nos principes humanistes.

Leur nombre va augmenter dans les dix prochaines années.

Aussi les importantes réserves constituées par nos caisses de retraite sur les cotisations des professionnels libéraux devront être utilisées en priorité en leur faveur et notamment pour assurer des conditions de vie les plus confortables possibles à ceux qui seront dépendants ainsi qu’à leurs conjoints et à leurs aidants.

La CNRPL s’intéresse principalement au bien-être des retraités. Présidée par Christian Coeuré, elle est prête en relation avec l’UNAPL, l’U2P, la CFR et nos caisses de retraite à tout mettre en œuvre pour protéger les professionnels libéraux retraités.

Il est agréable lorsqu’on quitte sa charge de savoir qu’une équipe unie va poursuivre les missions entreprises.

Alors haut les cœurs !

Guy ROBERT

Président d’Honneur