Toutes les Informations

INTERVENTION DE GUY ROBERT Président d’Honneur

La présidence de la CNRPL sera mon ultime responsabilité nationale au terme de 55 ans de représentation syndicale.

Mes fonctions, notamment à l’UNAPL et au CESE, m’ont permis constater combien les expériences humaines étaient diverses. Saisir un dessein commun au milieu de tant d’options parfois contradictoires est la mission difficile du responsable syndical qui doit contribuer à déterminer une politique professionnelle, en convaincre ses mandants, puis conduire des actions face à des gouvernances politiques et sociales mouvantes.

Je quitte mes fonctions au moment où les phénomènes évolutifs induits avec tant de rapidité par le numérique et l’intelligence artificielle troublent les codes et standards traditionnels et rendent instables les contingences sociales .

Nous avons connu une période où l’on pouvait déterminer le sens de nos actions humanistes

Désormais, les essors scientifiques et techniques conduisent à de nouveaux savoirs, mais ils ont des limites : ils sont incapables de conférer des impératifs moraux.

La notion du Prochain n’émane pas des recherches scientifiques mais de la prise en compte de la condition humaine par des responsables conscients d’appartenir à des organismes représentatifs, corps intermédiaires indispensables aux débats démocratiques.

Les professions libérales parce qu’elles sont au service des besoins essentiels des hommes ont plus que d’autres la mission de veiller au respect de l’être humain.

Ce serait trop cher payer si les formidables évolutions consécutives à l’Intelligence artificielle nous faisaient perdre notre âme en interposant des écrans dans les relations humaines surtout à celles qui ont trait à la santé à la défense, aux conseils et à la protection des biens ,

Les retraités, par leurs expériences, sont en position de vigies pour rappeler que, quels que soient les modes d’exercices qui adviendront, c'est par l’observance du respect de la personne humaine à proximité de la population que le concept d’exercice libéral pourra perdurer. Sinon il entrera dans le maquis de la «marchandisation » des services à la personne.

En attendant la réforme des systèmes de retraite, ne nous laissons pas dépouiller, et appliquons d’abord à nos ressortissants nos principes humanistes.

Leur nombre va augmenter dans les dix prochaines années.

Aussi les importantes réserves constituées par nos caisses de retraite sur les cotisations des professionnels libéraux devront être utilisées en priorité en leur faveur et notamment pour assurer des conditions de vie les plus confortables possibles à ceux qui seront dépendants ainsi qu’à leurs conjoints et à leurs aidants.

La CNRPL s’intéresse principalement au bien-être des retraités. Présidée par Christian Coeuré, elle est prête en relation avec l’UNAPL, l’U2P, la CFR et nos caisses de retraite à tout mettre en œuvre pour protéger les professionnels libéraux retraités.

Il est agréable lorsqu’on quitte sa charge de savoir qu’une équipe unie va poursuivre les missions entreprises.

Alors haut les cœurs !

Guy ROBERT

Président d’Honneur

Christian CŒURÉ - Nouveau Président

L’ humanisme en héritage

Il y a des successions plus ou moins faciles…

Succéder au Président Guy Robert me parait à la fois facile au regard de la structure solide et pleine de vie dont il me confie les rennes, mais aussi plus difficile du fait de la personnalité, la générosité, et surtout cette grandeur d'âme que j'appelle HUMANISME dont il est imprégné.

Par bonheur notre Président, que le nouveau conseil d'administration vient d'élever au rang de Président d’ Honneur, ne nous abandonne pas. Je suis très heureux de pouvoir compter encore sur son aide et concours très précieux .

En reprenant Le flambeau je suis très conscient de la tâche à accomplir. Depuis de nombreuses années, j’ai beaucoup écouté et appris ce que notre confédération représente aux yeux de ses adhérents et pris conscience des attentes légitimes qui en découlent.

Nous sommes dans une période compliquée où la société connaît ses plus grandes incertitudes sur son lendemain. La CNRPL se doit d’être la digne représentante des professionnels libéraux retraités et leurs ayants droits. Nous nous devons de remettre « l’humain » à la place qu’il n’aurait jamais dû perdre. La place des retraités dans la société n’est toujours pas reconnue . Ce sujet des plus importants fera l’objet d’un dossier spécial argumenté.

Nous nous devons de présenter aux pouvoirs publics pour ne pas dire « politique » nos propositions objectives permettant de justifier nos nombreuses et légitimes revendications .

C’est pourquoi notre Confédération a participé à la réunion-concertation organisée par le défenseur des droits où nous avons mis l’accent sur le respect des personnes, de leurs conditions de vie, de leur dignité, voire d’existence pour certains. Le dossier complet que nous avons remis en cette occasion mérite une réponse que nous n’avons pas encore reçue, nous ne manquerons pas de le rappeler lors de la prochaine rencontre.

D’années en années notre pouvoir d’achat s’est dégradé par des mesures fiscales et sociales totalement inadaptées. Nous ne cessons de répéter que tout cela est inacceptable et qu’il arrive un moment où la colère légitime prend le pas sur la concertation si celle-ci ne reste qu’un artifice qui masque la vérité, celle qui n’est aujourd’hui qu’une manipulation des retraités qui servent de variable d’ajustement au budget de la protection sociale , au titre de la solidarité nationale. Pour ma part je ne sais pas expliquer à un pensionnaire d’un EPHAD pourquoi sa pension ne lui permet pas de faire face au coût de son hébergement et que d’année en année cet écart se creuse inexorablement.

Je reviendrai en détail sur tous ces points. La CNRPL sera présente sur tous les fronts pour défendre les intérêts fondamentaux de tous les allocataires Professionnels libéraux.

Cette année 2019 marquera l’histoire de notre société. Nous nous devons d’en être les acteurs actifs et solidaires

C’est avec le concours de tout notre Conseil d’Administration et votre soutien que nous réussirons.

Christian CŒURÉ               

Président

LA CNRPL DANS L'ACTION AVEC LA CFR

La CNRPL dans l’action…              

Dans les différentes organisations extérieures représentatives des retraités la CNRPL est présente principalement  au sein de la la Confédération Française des Retraités « LA CFR » ,

Au sein de la CFR nous comptons 3 représentants :

  • Christian COEURE, membre du bureau
  • Docteur Pierre LEVY, membre de la commission Santé et Didier DESSANE suppléant
  • Georges BELAT membre de la commission retraite et Jacques BIGOT suppléant 

Le tableau de la CFR ci-dessous vous donne une connaissance exhaustive de ses travaux.

LES TRAVAUX DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DES COMMISSIONS de la CFR

                                                         DESCRIPTIF DES TRAVAUX

                                      Conseil d’administration du 28 mars 2018

 

Le Conseil a procédé à l’élection de son Bureau :

 

- Président : Pierre Erbs – Président d’honneur : François Bellanger

- Trésorier : Paul Dubost – Trésorier Adjoint : Bernard Nicolas

- Secrétaire général : Michel Riquier – Secrétaire général adjoint : Jean Catherine

- Vice-présidents : Roger Barrot - Charles Berder - Jean-Claude Breugnon - Gérard Vilain – Félix     Vézier  

- Membres : Christian Bourreau - Christian Coeuré - Sylvain Denis (personne qualifiée) - Yves Humez - Gérard Perrier – Jean Cordoba

 

 

 

 

 

 

COMMISSIONS :

 

Autonomie

 

La remise à jour sur les positions prises par la CFR a été finalisée ; elle sera suivie de celle de la fiche simplifiée destinée aux délégués régionaux. Les positions s’articulent autour de trois axes : une politique globale pour l’autonomie, une prestation universelle de compensation de la perte d’autonomie, des mesures d’application immédiate.

 

Délégués CFR (OSS)

 

L’opération engagée pour les élections législatives 2017 a concerné 224 députés qui se représentaient et 414 nouveaux candidats ; 70 réponses ont été reçues. Les réunions des Délégués régionaux (19 participants) ont traité de l’organisation, des objectifs et de la synthèse des actions. Les dossiers majeurs de l’augmentation de la CSG, de la retraite universelle et de la représentativité de la CFR ont fait l’objet d’échanges avec le Président de la CFR et d’une nouvelle action spécifique auprès des parlementaires fin 2017.

 

Europe

 

Au sein de la Coordination AGE France, la CFR et ses composantes sont fortement représentées : 3 des quatre membres titulaires et suppléants de la représentation française au sein de « AGE Platform » en sont issus. Ses travaux portent essentiellement sur deux domaines : le « Groupe de travail ONU » sur la perspective d’une convention internationale sur les droits humains appliquée aux personnes âgées et sa participation à l’élaboration du « PNR - Plan National de Réforme » qui sert de cadrage aux politiques économiques et fiscales des Etats de l’Union Européenne.

 

Mobilité - SNCF

 

La CFR a rejoint le Conseil Consultatif de la direction de l’accessibilité SNCF où, jusqu’à présent, seules les associations de handicapés et personnes à mobilité réduite étaient représentées. Or il est essentiel de traiter le sujet du handicap et des personnes âgées en commun. Les commissions techniques de travail ont traité de projets spécifiques tels que : la recherche et l’innovation, l’accessibilité numérique, la sécurité, l’information, le matériel et le confort.

 

Retraites

 

Les travaux ont principalement porté sur les réflexions et propositions d’actions sur les dossiers majeurs que sont : le régime universel de retraite, la hausse de la CSG et l’accord Agirc-Arrco sur la fusion de ces deux régimes au 1er janvier 2019. L’image des retraités véhiculée défavorablement dans la sphère médiatique et les milieux politiques avec les conséquences fiscales qui pourraient en résulter (ex. : suppression de l’abattement de 10 %) ont fait l’objet d’une attention particulière ; une note sur les différents apports des retraités à la Société est en préparation pour répondre à certaines affirmations infondées.

 

Santé

 

L’actualité des questions de santé dans une année élective, les thèmes des « RàC – Reste à Charge » et de la complémentaire santé des retraités ont constitué l’essentiel des travaux de la Commission. L’initiative prise sur l’organisation d’un colloque pour le quatrième trimestre 2018 sur ces enjeux devrait être source de propositions pertinentes et contribuer ainsi à améliorer la notoriété de la CFR et sa reconnaissance par les pouvoirs publics.

 

 Le défenseur des droits a demandé à auditionner les responsables de la CNRPL. voir la lettre qui lui a été adressée dans la rubrique informations.

Nous lui avons exposé  tous les arguments qui plaident en faveur des retraités dont les droits, à vivre décemment et sans harcèlement fiscal, sont bafoués d’année en année.

2018 en est le pire exemple avec l’augmentation de la CSG, sans compensation et la désindexation des retraites après avoir subi la suppression de la demi part fiscale pour les conjoints survivants.

Il est grand temps de dénoncer cette pratique qui est de se servir des retraités comme variable d’ajustement du budget de l’état.

Le chantier de la protection sociale est ouvert en continu et la prise en charge de la dépendance est une arlésienne qu’il est grand temps de résoudre.

Nous n’avons pas de répit possible tant que nous n’aurons pas obtenu du gouvernement la reconnaissance et le respect que la nation doit aux retraités et personnes âgées.

Christian COEURE

Président